AG Comité Régional 03/2017

Première assemblée générale FFESSM de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté.

Chronique (ta mer) de la CRA


Or donc, ce samedi 11 mars, émergeant des brumes matinales, nous débarquons dans les vastes locaux de la CCI pour le baptême du feu de la CRA BFC en assemblée Générale.

Après la traditionnelle séance de bises et poignées de main entre connaissances autour du café, nous rejoignons, au bout d’un parcours labyrinthique, la salle qui nous est dévolue pour notre réunion de commission. Une douzaine de participants ont fait le déplacement, les accrocs de la Dream Team bien sûr mais aussi, une bonne surprise, un petit nouveau que beaucoup ne connaissaient pas : Sylvain Grégoire venu représenter le CODEP 89, un département sur lequel nous fondons beaucoup d’espoirs de développement.

Ce sont donc 4 départements sur 8 qui ont une commission apnée désormais : Côte d’Or, Doubs, Saône-et-Loire et Yonne. Après quelques tâtonnements techniques, Philippe nous déroule la présentation qu’il a préparé pour la séance plénière. Gros travail en amont, comme d’habitude, nous apportons quelques corrections de détail, les puristes se font un plaisir de noter les quelques fautes d’ortografes qui restent et voilà déjà l’heure de rejoindre l’amphithéâtre pour l’ouverture de la séance plénière.

80 présents, plus quelques officiels venus apporter leur soutien, essentiellement moral, à la nouvelle entité. Un bon point toutefois : ils sont unanimes pour souligner l’état d’avancement de la fusion, au regard d’autres fédérations moins avancées dans ce domaine. Après quelques rafales de remerciements, c’est l’heure du repas avec vue imprenable sur la citadelle. Il faut noter ici l’organisation irréprochable de cette assemblée par les bisontins : je pourrais dire que tout est réglé comme une horloge.

Reprise des travaux dans la douce pénombre de l’amphi : les rapports moraux et financiers obtiennent leur quitus avec un score albanais comme d’habitude, à noter la complexité de la gymnastique budgétaire afin de transférer les comptes des précédentes Ligues de Bourgogne et Franche-Comté dans une nouvelle entité financière. On passe ensuite aux rapporteurs des commissions qui ne sont que 5 (Technique, PSP, Audio-visuel, Biologie, Apnée, NAP) à présenter leurs travaux, les autres étant absentes ou inexistantes.

Impériaux (du large), Philippe et Dan déroulent un PPt qui, de mon point de vue, est le plus abouti du lot. Il faut dire que le bilan est impressionnant puisque ce ne sont pas moins de 17 actions réalisées ou à venir qui sont détaillées. La formation de 13 MEF 1 et 4 MEF 2, des chiffres supérieurs même à ceux de la commission technique va aboutir à un doublement voire triplement des effectifs des cadres de niveau 3 et 4. Le budget présenté est à la hauteur de cet effort considérable et rejoint presque celui de la technique. Je m’attendais un peu à des réticences sur ce point, un petit noyau dur de plongeurs scaphandres accepte mal l’essor de l’apnée, il n’en fut rien, la présidente reconnaissant le bien-fondé de cette demande, au regard de l’effort tout en soulignant son caractère exceptionnel. On n’a pas intérêt à se rater !

L’Ag se termine par le vote électif du comité directeur et des présidents de commission. Vote de pure forme puisque, d’une part le quorum était atteint, et que d’autre part il n’y avait qu’un candidat par poste. Si l’élection du comité directeur et de la commission tech n’appellent pas de commentaires en revanche on peut remarquer qu’i manquait systématiquement 15 à 18 voix pour les présidents de commission. Vote assez incompréhensible sauf à considérer que la construction de la région BFC a été un peu laborieuse et a suscité quelques rancœurs.

Au final, je trouve que cette première assemblée a été extrêmement positive pour la CRA : La structuration de notre commission avait été une découverte pour le CD, elle est maintenant reconnue de tous et assoit durablement notre place au sein de la région BFC. Même s’il proteste en invoquant la collégialité, je crois que cette reconnaissance doit beaucoup au travail de gestionnaire de Philippe.

Le serran écriture

Comments